Démontage du Mac Pro : Pourquoi est-il si cher ?

Si vous voulez vous offrir à sa sortie une des nouvelles machines Mac Pro, vous devrez débourser un minimum de 5 999 $. C’est le prix du premier modèle, étrangement anémique au regard de son prix extrême. Dans cet article, nous examinerons la nature des composants pour ce prix, et déterminerons pourquoi ce n’est pas nécessairement un bon achat.

Au-delà du boîtier et du refroidissement, vous disposez d’une alimentation, d’un processeur, de RAM, d’une carte vidéo, d’une carte réseau et d’un SSD. Habituellement, ce sont ces composants qui constituent l’essentiel du coût d’un tour PC. Examinons donc chacun de ces éléments pour évaluer la valeur ajoutée qu’ils apportent à l’ensemble du système. 

Le processeur

Commençons par le processeur. J’ai passé beaucoup de temps à fouiller dans les spécifications du processeur. Apple indique que le processeur de la configuration de base est un Intel Xeon W de 3,5 GHz avec huit cœurs, 16 threads, Turbo Boost jusqu’à 4,0 GHz et un cache de 24,5 Mo.

Alors de quel processeur s’agit-il ? Selon Wikichip, ce n’est pas un Skylake Xeon W. La gamme Skylake ne comprend pas de puces Xeon W 3.5GHz. Intel a commodément annoncé Cascade Lake le lendemain de l’annonce du nouveau Mac Pro lors de la WWDC.

Cascade Lake possède une puce de 3,6 GHz, avec un Turbo Boost jusqu’à 4,0 GHz (bien que le Turbo Boost maximum soit de 4,2 GHz). Le modèle W-3223 s’affiche à 749 $. C’est un processeur assez bas de gamme, mais il supporte le jeu d’instructions AVX-512 d’Intel.

Ce chipset étendu offre certains avantages pour les applications scientifiques et d’apprentissage machine. Cela dit, les avantages exacts (et les coûts de performance) qui découlent de l’utilisation du chipset AVX-512 étendu sont quelque peu controversés. Il semble bénéficier principalement à une utilisation haut de gamme, mais le modèle W-3223, relativement faible et lent, pourrait en fait subir une pénalité de performance si ces extensions sont activées.

Note : d’autres désassemblages du Mac Pro pourraient aboutir à un W-3225 plus cher. Mais j’ai soigneusement recoupé toutes les spécifications détaillées fournies par Apple avec les spécifications du processeur Intel, et ces autres sites se sont trompés dans leurs estimations. Apple inclut le W-3223 à 450 $ le moins cher dans le modèle de base du Mac Pro.

Comme ce processeur vient d’être annoncé, nous n’avons pas de bons chiffres de référence. Notre meilleure opportunité est de comparer des processeurs Skylake Xeon W similaires. Des processeurs Skylake, le W-2123 de 3.6GHz est probablement le plus proche en performance, mais qui a seulement quatre cœurs avec jusqu’à huit threads. Le modèle le plus performant avec huit cœurs et 16 threads est le W-2145 de 3,7 GHz. 

En ce qui concerne le chipset Core i9, le modèle le plus comparable est le i9-9900K, qui fonctionne également à 3,6 MHz et possède huit cœurs et 16 threads maximum. C’est là que les choses deviennent intéressantes. Selon leurs scores GeekBench, le i9 bat le Xeon W-2123 et le Xeon W-2145 en performance simple et multithread. Le i9 est également à 500 $, au lieu du W-3223 de base du Mac Pro, à 750 $.

La carte mère du Mac Pro n’a sans aucun doute pas été conçue pour optimiser la puce Xeon bas de gamme de la machine d’entrée. Si c’était le cas, le Core i9 aurait été un modèle plus performant pour la plupart des tâches à ce niveau de performance. Il est donc malheureux qu’Apple n’ait pas dit si le processeur du modèle de base pouvait être mis à niveau ultérieurement. Si vous devez vous contenter d’un seul processeur pour la durée de vie de ce boîtier très coûteux, vous feriez probablement mieux d’opter pour un Core i9-9900K plutôt que pour le Xeon W-3223 relativement faible.

Mémoire de base

Selon Apple, le Mac Pro de base est livré avec quatre barrettes de 8 Go de mémoire DDR4 ECC. Le processeur Intel W-3223 du Mac Pro ne peut gérer que de la mémoire 2666MHz, même si la machine elle-même est construite pour de la RAM 2933MHz.

Cela peut sembler étrange, car il y a quatre DIMMs sur une architecture à six canaux. En général, si vous avez de la RAM à deux canaux, vous obtenez les meilleures performances en appariant des paires de barrettes. Dans la mémoire quadricanal, vous obtenez les meilleures performances en combinant quatre barrettes. Par conséquent, dans une mémoire à six canaux, vous obtiendrez les meilleures performances avec six barrettes.

Mais le Mac Pro de base est livré avec quatre barrettes. Même si le système ne tirera pas profit de sa capacité à six canaux, il n’y a pas non plus de réelle pénalité sur la performance. La mémoire redescendra simplement en mode quatre canaux et fonctionnera comme si la machine avait été conçue comme un boîtier à quatre canaux.

Cela dit, Apple ne précise pas si le modèle de base est livré avec de la RAM 2933MHz ou 2666MHz plus lente (et moins chère). Je parie pour de la 2666MHz.

Apple affirme que le Mac Pro supporte jusqu’à 1,5 To de RAM ECC, mais il n’indique pas spécifiquement si la RAM de base de 32 Go est de la RAM ECC. Certaines cartes-mères Xeon peuvent fonctionner avec des barrettes ECC ou non, mais nous ignorons ce qu’il en est pour le nouveau Mac Pro.

L’ECC devient très utile pour la stabilité, surtout à très grande vitesse et avec des téraoctets de RAM en service. Mais au bas de l’échelle ? Si Apple livre de la RAM ECC avec le modèle d’entrée de gamme, vous ne gagnerez probablement pas grand-chose en termes de stabilité ou de performances.

Quand j’ai acheté mes 32 Go de RAM pour mon Mac Mini, j’ai dépensé 288 $ en 32 Go de RAM DDR 2666MHz. Aujourd’hui, le prix sur Amazon est 151 $. Nous ne savons pas ce qu’Apple facture pour la RAM sur le Mac Pro, mais en testant 32 Go de RAM sur le Mac Mini et un iMac, dans les deux cas Apple a ajouté 600 $ au prix.

Stockage

Il est difficile de trouver quoi que ce soit de positif à dire sur les 256 Go de stockage SSD sur une machine à 6 000 $. C’est presque punitif. J’ai mis 1 To de flash SSD dans mon Mac Mini. Depuis que le stockage a été soudé sur la carte mère du Mac Mini, j’ai dû le configurer à partir d’Apple à un coût de 600 $.

Sur Mac Mini, la mise à niveau de 128 Go à 256 Go de stockage coûte 200 $. D’autre part, il est possible d’acheter un NVMe SSD 256 Go sur Amazon pour moins de 40 $. Ainsi, sur le modèle de base du Mac Pro, Apple ne se ruine pas sur le stockage.

Réseau

Lorsque j’ai essayé de configurer un Hackintosh avec des spécifications comparables à celles de mon Mac Mini, j’ai eu quelques difficultés à trouver une carte réseau de 10 Go à la fois rentable et capable de fonctionner. J’ai finalement opté pour une carte Intel 2 ports à environ 200 $ en décembre et désormais à 179 $.

La taxe d’Apple pour passer de 1 à 10 Go était en fait raisonnable, une centaine de dollars.

Carte vidéo

Le Mac Pro peut être acheté avec une quantité étonnante de puissance graphique, à des prix qu’Apple n’a même pas commencé à détailler. Ce que nous savons, c’est que le modèle de base de 5 999 $ du Mac Pro est livré avec une Radeon Pro 580X avec 8 Go de mémoire.

Je n’ai pas pu trouver le modèle Radeon Pro 580X à la vente, mais la plupart des Radeon RX 580s que j’ai trouvées disposaient de caractéristiques similaires à celles décrites sur la page du Mac Pro d’Apple. Ces cartes coûtaient moins de 250 $, dont beaucoup aux alentours de 179 $.

Il ne semble y avoir absolument rien de spécial (sauf le nom “Pro”) avec la carte vidéo qu’Apple livre dans son Mac Pro. 

Déterminer le prix de ce monstre

Alors, fixons un prix pour ce que nous savons déjà.
* Le processeur Cascade Lake Xeon W-3223 est vendu 750 $.
* 32 Go de RAM non-ECC à 151 $, alors que Crucial liste la RAM ECC 2933GHz à 209 $.
* La faible capacité de stockage du Mac Pro pourrait revenir à 40 $.
* Vous pouvez vous procurer une carte vidéo comparable pour moins de 250 $.

Pour l’instant, nous atteignons 1 249 $. Bien sûr, une machine comme celle-ci nécessite d’autres composants. Nous n’avons pas évalué le prix d’une carte mère, d’une alimentation électrique, d’un boîtier ou d’un système de refroidissement.

Pour l’alimentation électrique, c’est facile. L’alimentation du Mac Pro produit 1280W à 108-125V ou 220-240V ou 180W à 100-107V. La Corsair HX1200i correspond à ces spécifications pour un peu moins de 230 $. Cela nous amène à 1 479 $.

Trouver une carte mère correspondant aux spécifications du Mac Pro n’a pas été chose facile. Ainsi, pour les besoins de notre comparaison de prix, j’ai simplement cherché la “carte mère Xeon” sur Amazon et j’ai choisi la plus chère.

Il y en avait tout un tas à 599 $, et j’en ai trouvé un très étrange à 799 $. Ce n’est certes pas du tout proche de ce qui supporterait les puces que nous utilisons, mais c’est la carte mère Xeon la plus chère sur le site. Alors optons pour celle-ci, et ajoutons-le à notre prix.

Le total atteint désormais 2 278 $.

Que reste-t-il ? Les ventilateurs et le boitier. Alors, résumons. Nous avons acheté des composants identiques (ou plus chers) à ceux du Mac Pro de base. Et à part les ventilateurs et le boîtier, nous sommes à 2 278 $, soit 3 721 $ de moins que ce que Apple demande pour le modèle d’entrée.

À moins que le boîtier ne soit en or ou en céramique et que le ventilateur ne soit magique, il est impossible que ces composants vaillent près de quatre mille dollars.

Pourquoi est-il si cher ? 

Cela va paraître brutal, mais le Mac Pro de base est si cher parce que son prix est pensé pour être punitif. Apple sait qu’avec une configuration aussi limitée, personne ne va acheter le Mac Pro d’entrée de gamme et l’utiliser.

Presque tous ceux qui achètent ce Mac Pro l’achèteront avec l’intention de le mettre à jour en utilisant des pièces achetées auprès de sociétés autres que Apple. En tant que tel, Apple ne va pas partager les bénéfices de ces upgrades.

Donc, non. Apple n’a pas conçu un Mac Pro de milieu de gamme pour que les développeurs individuels et les professionnels de la création multimédia puissent avoir accès à une machine professionnelle. Apple a construit une machine haut de gamme, de niveau entreprise, pour les producteurs de médias de premier plan prêts à dépenser l’argent.

Pour s’assurer qu’Apple était en mesure de générer des profits substantiels, même – surtout – auprès des acheteurs qui avaient l’intention de mettre à niveau leurs produits, Apple a fait grimper le prix d’entrée de l’ordinateur dans la stratosphère.

Apple s’attend à engranger des dizaines de milliers de dollars de bénéfices pour chaque Mac Pro entièrement configuré vendu. Si les acheteurs veulent contourner ce problème en ajoutant leurs propres composants, Apple a l’intention de récupérer une partie de ces bénéfices sur le modèle de base. C’est une façon de voir l’innovation sous l’angle d’un comptoir de haricots et, franchement, c’est nul. Mais c’est l’Apple d’aujourd’hui.

Je pourrais dire qu’il inclut le coût de la R&D. Mais, bon sang, c’est une tour PC. Je pourrais aussi dire que c’est dû aux tarifs de la Chine, mais honnêtement, nous ne voyons pas d’autres boîtiers de PC se vendre pour près de quatre mille dollars. Vous pourriez avancer beaucoup d’arguments justifiant pourquoi Apple doit appliquer un tel tarif, et pour les configurations haut de gamme, vous auriez probablement raison. Mais pour le modèle de base, avec rien d’autre de vraiment neuf qu’un design de boîtier innovant, le fait est qu’il est beaucoup trop cher pour ce qu’il offre.

En termes simples, sa politique est la suivante : “D’accord, vous voulez de l’extensibilité ? Nous avons votre extensibilité juste ici.” Il dit en fait que vous pouvez payer maintenant ou plus tard, mais si vous voulez étoffer la configuration en dehors du lucratif business d’Apple, vous allez devoir payer.

Ce n’est pas franchement en phase avec l’immortel Phil Schiller : “Je ne peux plus innover, mon cul.” Avec ce produit Pro, la douleur au niveau du postérieur est évidente.

Source : Deconstructing the base Mac Pro: Why is it so expensive? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *